Jean Pierre Ménard

Originaire de Saint-Nazaire (44), cela fait 30 ans que Jean Pierre MÉNARD a posé ses valises à Guérande.

C’est sans doute pour nous avoir souvent déclaré qu’il était dommage que « l’ère du numérique tue un peu cet art », que Jean Pierre MÉNARD réalise ses clichés en argentique, en chambre noire, chez lui et principalement en noir et blanc. « Je m’efforce de travailler mes noirs pour faire ressortir mes blancs » précise-t-il et ses prises de vue ne sont pas recadrées pour conserver la sensibilité et ne pas « fausser » l’image.

Depuis l’âge de seize ans, le photographe ne lâche plus son boîtier…
La révélation lui est apparue en photographiant une proche dans les jardins de Versailles : les diagonales qui traversaient l’image l’avaient alors interpellées. D’autre part, la magie et le mystère que pouvait susciter une chambre noire, l’attirait.

 

C’est au service militaire que le jeune homme apprendra les ficelles du laboratoire noir et blanc.Il utilisera dès ses premières images, du matériel Nikon, un F2 motorisé et un ELW (24×36). Pour adopter un travail beaucoup plus lent, il passera au moyen format Hasselblad (6X6) utilisera alors des pellicules 120. Un FUJI au format 4,5×6, fera également partie de son équipement.

Jean Pierre Ménard aime souvent citer Jean Loup Sieff : « Mes photos sont autant de petits cailloux noirs et blancs que j’aurais semés et qui me ramèneraient à l’adolescence »

© 2019 Jean Pierre Ménard / jeanpierremenard.com  All Rights Reserved

MENU